Filippino attitude

Publié le par Sylvain

Les anciens volontaires seront peut-être un rien nostalgique en lisant cet article... Pour les autres, découvrez la filippino attitude !

Jeepney
Distinguons deux cas : le jeepney de campagne et le jeepney de Manille. Un jeepney de campagne démarre quand les banquettes sont toutes occupées, ce qui implique un temps d’attente variable (de 5 min à 1h !). Mais si vous avez vraiment la filippino attitude, vous  n’êtes pas à cheval sur les horaires... En revanche, à Manille, les rues grouillent de jeepneys et de taxis blancs, difficile de les manquer. Je vous rappelle les consignes élémentaires : pour payer, on dit « bayad po », pour demander l’arrêt, dire « para po ». Vos Pesos passent de main en main jusqu’au chauffeur, qui tout en conduisant, cigarette dans la main droite, billets soigneusement pliés et coincés entre les doigts de sa main gauche, vous fait le change (et là, les pièces font le trajet inverse jusqu’à vous). Oui, le jeepney driver est extrêment qualifié, il fait beaucoup de choses à la fois. Mais n’ayez crainte, le chapelet et les pieuses icônes qui ornent son tableau de bord (c’est une facon de parler, je n’ai jamais vu de cadran de vitesse dans un jeepney) sont là pour vous protéger. Très souvent, une écharpe « God bless our trip » est suspendue sur la moitié du pare-brise (si ca n’augmente pas la visibilité, ca permet de rappeler aux passagers que seule la foi peut les sauver. D’ailleurs, un signe de croix rapide ou une petite prière avant le départ renforcera votre filippino attitude...

A Balayan, le chauffeur attend que son jeepney se remplisse en jouant aux cartes et en pariant de l'argent.

Cellphone
Les Philippines ont beau être un pays en voie de développement, le téléphone portable est omniprésent. A croire que l’on pourrait leur greffer un portable à la naissance. Les Philippins envoient des textos à longueur de journée. L’autre jour, c’était la saint Jean à Balayan. Tout le monde était trempé. Mais le Philippin, lui, il avait prévu le coup ! Qu’à cela ne tienne, il emballe son portable dans un sac en plastique et ca vous fait un cellphone waterproof. La classe, hein ?

Au jour le jour
Les Philippins achètent tout au détail. Le long des rues, dans les sari-saris vous pouvez vous approvisionner en sachet individuel de lessive ou de shampoing. Les Philippins voient les choses à court terme. Demain sera un autre jour (la maison est petite et le salaire sera peut-être différent).

Télévision
Mon séjour à la ferme m’a permis de faire connaissance avec la chaîne unique qu’elle arrive à capter : Patrol TV. Je crois que le jeu télévisé Deal or no deal va me manquer maintenant que je suis à Manille. Deal or no deal, présenté par l’animatrice vedette de la chaîne, est en fait le jeu des valises d’argent (de 1 Peso à 2 million de Pesos) que l’on doit éliminer une par une. On garde la dernière et un « banker » fait monter les enchères. Ce jeu rencontre un succès phénoménal, c’est fou. Suivent les séries télévisées à l’eau de rose qui tiennent en halène tout le staff et les enfants réunis. Enfin, il n’est pas rare que les publicités coupent plusieurs fois le programme ! Mais c’est l’occasion pour les enfants de chanter ensemble les slogans publicitaires qu’ils connaissent par coeur ! Chanter, cela fait partie de la filippino attitude !

Pool
Les Philippins sont des fans de billard, mais aussi de pool. Près de la fondation, des gens des rues y jouent, la table de jeu est sur le trottoir. Le pool, c’est comme le billard, sauf qu’à la place des boules, ce sont des palets glissants. Ca marche tout aussi bien ! L’autre soir, un Philippin m’a invité à l’affronter ! C’était sympathique. Ma victoire est le résultat d’entraînements assidus à la maison des élèves à Douai...

Publié dans Philippines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvain 20/07/2006 18:14

Filippino attitude : compléments
J'ai appris aussi que cette fameuse présentatrice Kris Aquino n'est autre que la fille de l'ancienne présidente des Philippines Corazon Aquino, elle-même veuve du candidat à la présidence Benigno Aquino.
Kris Aquino est présente partout : au cinéma. sur les shampoings, sur les paquets de bonbon, sur Patrol TV... Le project Coordinator, en bon philippin, nous a expliqué que c'était une mauvaise femme malgré son charisme et son visage sympathique. Pensez bien, elle est divorcée et vit actuellement avec un homme marié !

aa 17/07/2006 19:13

Hi  !Hum, un presentateur, avec la boule à zéro. Mais je crois que là c'est le break de l'été. Les américains sont tres emotifs, ils font que de pleurer dans cette emission (comme dans les autres) parce que c trop dur de faire le choix du deal or not.Take it easy, man.AAps/ dans America's got talent, c'est une fille de 11 ans qui chantent du Yodel qui a ete declarée fille la plus talentueuse des US. C'est interessant.     

aa 09/07/2006 17:05

Deal or no deal, mais c'est géééénial comme emission. Ils auraient pu changer le nom quand mm, comme en France avec "à prendre ou à laisser". Mais Deal or no Deal c'est classe comme nom. C'est supeeeeer. J'adooooore!aaPS / non je deconne en fait je prefere Fear Factor ou So you think you can dance. Ah non, mon préféré c'est America's got talent avec David Hasselhof qui fait sa star (enfin c'en est une! Daviiiid). viva la tv ricaine. et vive la France.

Sylvain 10/07/2006 14:03

Bonjour AA!Alors Deal or no deal vient directement des USAA... Vous avez un presentateur ou une presentatrice ? Est-ce qu'il ou elle fait les memes gestes : "Deal" (les deux pouces en l'air) "or no deal" (croise les bras puis les ecarte vers le bas). Et surtout la musique d'ambiance est tres caracteristique (genre qui veut gagner des millions)...