La messe aux Philippines

Publié le par Sylvain

Je ne sais pas s’il y a encore beaucoup de paroisses en France qui proposent plus de sept messes dans la seule journée du dimanche... Ici, aux Philippines, c’est tout à fait courant. J’ai pu aller à la messe plusieurs fois depuis le début de mon séjour, mais sous plusieurs angles :

- A Balayan, Batangas
Tout est en tagalog. Wala maintindihan. Si, si, j’ai pu reconnaître quelques mots comme Ama Namin (Notre Père), ou Espirito Santo, ou Amen (comme dirait Rabbi Jacob : « vous avez entendu ? Ils disent Amen, c’est comme chez nous ! »). L’église est assez sobre mais jolie, elle doit dater de l’ère espagnole. Tous les bancs et les allées latérales sont occupés pendant la messe, il y a beaucoup de mouvement, les ventilateurs électriques tournent plein pot, les évantails s’agitent, des fidèles entrent puis sortent, on est loin d’une célébration dans le recueillement le plus profond ! Au moment de se donner la paix, un Philippin devant moi se retournait l’air effaré de voir un blanc dans l’église... heureusement, mon sourire l’a rassuré !

- A la Paz, le quartier de Virlanie à Manille
A Manille, la messe se célèbre intégralement en anglais, sauf le Ama Namin et quelques chants. Le prêtre précédent venait juste de terminer sa messe qu’une autre commençait, les bancs sont encore chauds. Moins qu’à Balayan, l’église est un moulin, les gens rentrent puis changent de place, ressortent. Personne n’est à l’heure. Une personne passe les transparents des chants au rétroprojecteur, ça a un petit air de karaoké !

- A Greenbelt, à Makati, Manille


C’est l’endroit le plus surprenant de trouver une église. Greenbelt est un mall immense où les seuls les Occidentaux et les Philippins les plus riches peuvent se permettre d’y faire des emplettes. On trouve de tout à Greenbelt : supermarchés, magasins ou restaurants de toutes nationationalités. L’église est au centre de cet énorme complexe. Les haut-parleurs résonnent dans le jardin. Les Philippins qui font leurs courses à Greenbelt peuvent donc s’arrêter quelques instants et suivre la célébration dans les allées du jardin, sans même voir le prêtre, c’est vraiment surprenant. Là, la langue anglaise y est impeccable, on ne se croirait pas aux Philippines. D’ailleurs, l’environnement de Makati, qui est une succession de buildings, est un réel déphasage avec la vie des rues et des bidonvilles...

Question subsidiaire : quel endroit préféreriez-vous ?

Publié dans Philippines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christine 03/07/2006 19:57

Moi tant qu'à faire de tester les habitudes locales,je crois que je tenterais l'immersion totale en tagalog A Balayan, Batangas.(Peu être pas les 3 mois non plus mais juste au début pour essayer.)
T'es toujours dans ta ferme ou t'as migré?

Sylvain 04/07/2006 10:37

Nous etions a Manille ces jours-ci mais nous rentrons demain a la ferme, puis retour a Manille, puis retour a la ferme.Go and back.Apres le 14 juillet, je ne serai qu'a Manille a priori.

Anne 03/07/2006 16:59

Moi, c'est simple vu que j'en ai fais qu'une (et Green belt, aperçu), je répond celle de LaPaz Village.... et tu verras, si tu assistes à la messe spécial Virlanie, c'est génial, il y a tous les enfants..
à tout, profitez bien de Manille avant votre retour à la ferme...
Anne.

Sylvain 04/07/2006 10:35

Qu'est-ce que la messe speciale Virlanie ?